• Car si Bayrou passe, il sera bien plus difficile à battre que la Royal.

    Cependant, je ne peux m'empêcher d'imaginer Bécassine éliminée dès demain soir, en train de tenter d' avoir la dignité d'un Lionel.

    Sauf que son discours donnerait plutôt ceci:

    "J'assume pleinement pas la responsabilité de cet échec car c'est la faute du PS, et j'en tire les conséquences, en ne me retirant pas de la vie politique."

    Au moins, Jospin avait la classe.


    5 commentaires
  • C'est en ces termes que ma chère Bécassine qualifie sa future victoire, m'offrant une fois de plus l'occasion de travailler mes zygomatiques.

    Jusqu'où s'arrêtera-t-elle? Je ne remercierai jamais assez le PS de nous avoir fait le cadeau de cette investiture.

    J'appelle vivement tous les socialistes de coeur, comme mon bon ami Fil, au "vote inutile" dès le premier tour. Parce qu'elle n'a aucune chance face à mon Reichsführer, qui serait bien plus embêté face à un Bayrou. Quant à un Le Pen, sa présence au 2d tour, pour la deuxième fois, serait une bien triste illustration de la dévolution affectant notre démocratie.

    Merci donc de voter Royal, ce serait fort aimable et bravite de votre part.

     


    15 commentaires
  • La gauche, en tentant de diaboliser Sarko à tout prix, fait preuve d'une irresponsabilité qui risque fort de traumatiser la vie politique, une fois de plus.

    La triste pouffiasse et les lobotomisés d'extrême gauche sont en train de se tromper de cible. En posant "Sarko = facho", voir pire, ils dédiabolisent le Pen, qui se fait un plaisir d'étendre son champ d'influence. Notez les ralliements de Soral, de Dieudonné, et de toute cette frange de petites frappes de labanlieuesexprime.org, ramassis de "français de branche" trop cons pour se rendre compte des conséquences de leurs actes.

    J'aurais aimé un deuxième tour Sarko/Bayrou.

    A cause de l'irresponsabilité gauchiste, on risque fort de se retrouver avec un Sarko/Le Pen.

    Et je hais la gauche de nous infliger ça.


    30 commentaires
  • Je viens de recevoir un mail expliquant en détail pourquoi Sarko est pire qu'Hitler.

    Je me suis dit: "moi aussi je peux être un nazi !" et j'ai couru m'encarter à l'UMP.

    Les excès gauchistes et leur dévoiement systématique du sens ("rafle" pour Cachan, "ultralibéralisme" en France... bref, la liste est trop longue) ont fait sauter mes réserves naturelles et ma circonspection envers tout engagement politique.

    J'ai eu de nombreuses réticences envers l'homme, mais ma nouvelle peau de sarkozyste me va comme un gant, et c'est le coeur léger que je soutiens mon Reichsführer.

    Entre la République des Bisounours incarnée par la mongolienne royale et les forces de l'Axe incarnées par le nabot, je me devais de trancher.

    Etre sarkozyste, voilà qui est anticonformiste. J'espère que je vais en chier, et que ça va être un petit bonheur.


    10 commentaires